«Fluctuat nec mergitur.»

Ribambelle de photographies prises dans le cadre d’un cours de Technique de l’Image sous le thème « Le Grand Paris en chantier ».
L’idée étant de faire analogie entre la question de la femme qui essaie de se construire une place dans une société patriarcale et la ville de Paris.

La femme ici est une métaphore, un bateau, qui malgré les flots, ne coule pas.

 

Modèle : Agnès Leblanc-Delpech
Body-painting : Léa Harabagiu & Olivier Meyer
Phrases reprises de : Paye ta schnek !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s